LES DIFFERENTS PRETS IMMOBILIERS


Le prêt à 0% du ministère du logement


Le prêt à 0% est un prêt administré et aidé par l'Etat, remboursable sans intérêt sur une durée calculée suivant le niveau de revenu de l'emprunteur. Il remplace le prêt PAP depuis le 1er octobre 1985, mais ses conditions sont strictement réglementées.


Il s'agit en fait d'une avance de fonds remboursable sans intérêts. Son montant ne peut pas dépasser 20% d'un prix maximal d'opération fixé en fonction de la composition familiale et de la zone géographique. En outre, l'endettement lié à ce prêt ne doit pas être supérieur à 50% des autres prêts immobiliers dont la durée de remboursement est supérieure à deux ans.


Pour bénéficier de cette aide de l'Etat, votre revenu imposable n-2 (soit celui de 1999 pour une demande en 2001) ne doit pas dépasser certains plafonds déterminés en fonction de la composition du ménage et du secteur géographique.



Les prêts bancaires libres


Ils obéissent à la loi du marché. Les taux se discutent avec le banquier. C'est donc à l'emprunteur de faire jouer la concurrence afin d'obtenir les meilleures conditions de crédits


Il peut également s'adresser à un professionnel du courtage de prêt, à même de le conseiller sur les différents taux et produits financiers.



Le courtage de prêts


Le courtage de prêt permet aux particuliers de déléguer la recherche du meilleur taux d'emprunt à des professionnels du prêt. Ces intermédiaires du secteur se chargent donc de négocier pour vous les meilleurs taux auprès des banquiers.


En réunissant les différentes demandes de prêt, ils se transforment alors en véritables grossistes du crédit et peuvent donc faire jouer leur pouvoir financier pour obtenir les meilleures conditions.


Mais un courtier est plus qu'un simple négociant en prêt. Il est avant tout un conseiller capable de vous élaborer les meilleurs montages financiers et fiscaux selon votre situation patrimoniale.


Le courtage de prêt tend à s'imposer dans le monde du crédit, concurrençant ainsi les banques et établissement spécialisés jusqu'ici seuls sur le marché.


Une bonne alternative si vous vous sentez perdu dans ce monde financier et qui peut vous faire gagner de l'argent : de 0.2% à 1% sur les intérêts.


La rémunération des courtiers en prêts est forfaitaire et varie entre 450 € et 760 €. Il est à noter que cette rémunération vous évite de payer des frais de dossier bancaires.



Le prêt 1% employeur


L'emprunteur doit être salarié d'une entreprise employant au moins 10 salariés.


Le montant du prêt est réglementé. Le salarié dépose sa demande auprès de son employeur.


Il n'y a pas de conditions de ressources mais le montant du prêt est variable selon les ressources.


Le logement doit être la résidence principale de l'emprunteur ou d'un locataire sous certaines conditions. Il peut être neuf ou ancien (si plus de 20 ans : obligation d'effectuer des travaux représentant au moins 25% du prix de l'acquisition).


Il n'y a pas de condition en cas de mobilité professionnelle, de première acquisition avec revenus plafonnés ou d'acquisition d'un HLM.



Les prêts aux fonctionnaires


Ce sont des prêts accordés en complément d'un prêt conventionné. Le montant du prêt et les taux d'intérêt sont réglementés. Le prêt concerne la résidence principale de l'acheteur (ou résidence pour la retraite à condition de respecter certaines obligations), ou alors la résidence principale d'un locataire sous certaines conditions.



Les prêts à l'amélioration de l'habitat


Vous devez déjà percevoir une prestation familiale. Les travaux doivent concerner la résidence principale et doivent être des travaux de réparation, d'assainissement, d'amélioration, d'agrandissement ou de division, d'isolation thermique.


Ils excluent donc tous travaux d'entretien, ou à caractère "luxueux" ou encore destinés à l'achèvement d'une construction neuve. Le montant du prêt dépend du coût des travaux et peut atteindre 80% des dépenses engagées dans la limite de 1067.14 euros. Son taux d'intérêt est de 1%, remboursable en 36 mensualités égales.


Ce prêt est versé par moitié à la signature du contrat, sur présentation du devis et à l'achèvement des travaux, sur présentation de la facturation.


Les démarches : remplir un formulaire de prêt à l'amélioration de l'habitat, que vous pouvez demandez à votre CAF.


Vous devrez le retourner rempli, daté, signé et accompagné des documents suivants :

-  devis détaillés des travaux établis par les entreprises ;

-  devis des matériaux utilisés établis par les fournisseurs si vous effectuez vous-même les travaux ;

-  la photocopie du permis de construire si la nature des travaux le nécessite.



Le PEL et le CEL : le plan d'épargne logement et le compte d'épargne logement


Les prêts consentis après une période d'épargne sur un Compte d'Epargne Logement ou un Plan d'Epargne Logement ont des taux très avantageux, mais il s'agit là de prévoir l'ouverture des comptes quelques années avant l'achat immobilier, et le montant de financement auquel vous aurez droit dépend du montant de la somme des intérêts accumulés et la durée de la période de remboursement que l'on souhaite.


Le prêt doit être demandé au maximum deux ans après la date de clôture du plan.